Use your widget sidebars in the admin Design tab to change this little blurb here. Add the text widget to the Blurb Sidebar!

Du 14 au 19 juin 2019, les recueils sonores de la lutte antiTHT se baladent en Bretagne

Posted: juin 3rd, 2019 | Author: | Filed under: Infotour, Textes en français | Commentaires fermés sur Du 14 au 19 juin 2019, les recueils sonores de la lutte antiTHT se baladent en Bretagne

Pour un premier petit tour de Bretagne, Mere Castor se promène en Morbihan et Finistère pour 6 dates, de Concoret à Rochefort-en-Terre (56) en passant par Landivisiau, Plouegat-Guerrand, Brest et Douarnenez (29).

 

 


Vendredi 14 juin  – 20h

la Maison d’Ernestine à Concoret (56)

https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=276x10000:format=png/path/sa1c82f58a7845f4f/image/i210eba59b3bce196/version/1496678646/la-maison-d-ernestine-%C3%A0-concoret.png

https://www.maisonernestine.fr/

 

Samedi 15 juin – 15h

Espace Yves Quéguiner à Landivisiau

Alors que s’intensifie la répression de la lutte contre le projet de Centrale à gaz de Landivisiau, la présentation des recueils sonores se veut aussi un acte de solidarité auprès de tou.te.s celles et ceux qui luttent contre ce projet, pour certain.e.s depuis 7 ans.

Elle sera accompagnée de gateaux pour le gouter

https://14novembre.noblogs.org/files/2015/11/RUE-PINVIDIC-1.jpg

 

 

Dimanche 16 juin – 17h30

la Dérive, Pont Menou à Plouegat Guerrand

https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/dimension=270x10000:format=png/path/s9ec011224b7701e0/image/if0e8eae816d9c42e/version/1556055696/image.png

 

 

https://bourrasque-info.org/spip.php?article1442

La présentation sera suivi d’une auberge espagnole.

 

Lundi 17 juin – 19h

l’Avenir, place Guérin à Brest

 

https://avenir-brest.fr/evenements/ca-gresille-dans-le-poteau-17-05-19/

 

Mardi 18 juin – 20h

Le Local, rue Velly à Douarnenez

 

Mercredi 19 juin – 18h30

Le café de la Pente à Rochefort en Terre

OUVERTURE EXCEPTIONNEL CE MERCREDI 19 JUIN

https://www.lepotcommun.com/programmation/ca-gresille-dans-le-poteau


Dimanche 2 juin 2019 : Se réunir – Discuter – S’organiser, à la Grange de Montabot

Posted: mai 26th, 2019 | Author: | Filed under: Assemblée, À la Grange de Montabot, Textes en français | Commentaires fermés sur Dimanche 2 juin 2019 : Se réunir – Discuter – S’organiser, à la Grange de Montabot

RDV à 10h, repas partagé type auberge espagnole pour le midi

Initialement prévue le 9 juin, nous profitons du report de Vent de Bure
(https://ventdebure.com/2019/04/30/information-tres-importante-report-de-vent-de-bure/) pour proposer de nous réunir dès ce dimanche 2 juin 2012.

Si les différents sujets de discussions seront comme à l’habitude finalisés en début de réunion, quelques-uns sont déjà envisagés :

– On causera assurément actualité des luttes et retours de 1er mai,

– On décidera forcément du ou des prochains arpentages (https://antitht.noblogs.org/2955)… Une semaine plus tôt que prévu !

– On préparera le concert du 30 juin avec Véhémence (https://vehemencediy.bandcamp.com/) et possiblement Anonym (Hip hop du Zad Social Rap, https://soundcloud.com/anonymrap) qui aura lieu à la Grange de Montabot (50)

– On verra comment nous organiser pour aller voir les ami.e.s du collectif Aurita et leur spectacle « Méduse, La mort dans les yeux » qui sera accueilli par le collectif du bocage du Val de Saire, à Fanoville (50).

– On décidera de notre participation à la cantine de Strabisme (le festival qui n’a pas le Beauregard) le 6 juillet 2019 à Caen, et plus si les idées de menus sont déjà présentes.

– On discutera évidemment de l’été qui se profile et s’approche à grands pas (Bure’lesque, G7 à biarritz, etc)

Et peut-être bien d’autres choses en fonction des envies et de la dynamique

PS : il sera sans doute encore possible de récupérer des bouteilles du dernier brassin de Nouzbi…

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


À l’arpentage !

Posted: mai 23rd, 2019 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Textes en français | Commentaires fermés sur À l’arpentage !

Un nouvel arpentage en ces jours printaniers??

Le 28 avril, nous n’avons pas décidé d’un nouvel arpentage ni d’une date de restitution pour celui-ci, mais d’en prévoir un ou plusieurs à venir.
À choisir cette fois entre trois ouvrages :

LES ILLUSIONS RENOUVELABLES. ÉNERGIE ET POUVOIR, de José Ardillo

LES EN-DEHORS. ANARCHISTES INDIVIDUALISTES ET ILLÉGALISTES À LA « BELLE ÉPOQUE, de Anne Steiner réédité aux éditions L’Échappée cette année.

HISTOIRE POPULAIRE DES SCIENCES, de Clifford D. Conner.

Le choix est cocasse mais on compte sur vous pour faire part de celui-ci lors de la réunion du 2 Juin 2019 (attention, la réunion initialement prévue le 9 juin est avancée au 2), voire avant si impossible d’être présent-e.

Pour cela, nous envoyer un mail ou un texto

Nous conviendrons donc le 2 juin du choix final (ou des choix finaux) et de la date de restitution.

En attendant, on vous laisse découvrir les différents résumés joints à la suite.

 

==========

Les En-dehors
Anarchistes individualistes et illégalistes à la « Belle Époque »

Anne Steiner

Ils ont vingt ans en 1910 et se définissent comme des « en-dehors ».
Refusant de se soumettre à l’ordre social dominant, ils rejettent aussi tout embrigadement dans les organisations syndicales ou politiques. Pour eux, l’émancipation individuelle doit précéder l’émancipation collective.

Leur refus des normes bourgeoises, comme des préjugés propres aux classes populaires, les conduit à inventer d’autres relations entre hommes et femmes, entre adultes et enfants, et à développer un art de vivre transgressif. Leur refus du salariat les conduit à expérimenter la vie en communauté et à inventer d’autres modes de consommation, mais aussi à emprunter la voie de l’illégalisme – dont le périple tragique de la « bande à Bonnot » est la plus célèbre illustration.

En révolte contre sa famille, Rirette Maîtrejean, arrivée à Paris à l’âge de seize ans, devient l’une des figures de ce milieu. Son parcours sert de fil conducteur à ce passionnant récit. À ses côtés, nous découvrons tous les acteurs de cette épopée anarcho-individualiste qui ont expérimenté ce précepte de Libertad : « Ce n’est pas dans cent ans qu’il faut vivre en anarchiste ». Exigence que plus d’un paya de sa liberté et même de sa vie.

===========

Les Illusions renouvelables Les Illusions renouvelables Énergie et pouvoir : une histoire José Ardillo L'échappée
Énergie et pouvoir : une histoire

José Ardillo

Traduit de l’espagnol par Pierre Molines, Nicolas Clément et Henri Morat

Hors du Léviathan industriel, point de salut. Cette vérité révélée doit se graver dans nos esprits indisciplinés.

Il faut toujours plus d’énergie pour continuer à nous soumettre. Il faut extraire des entrailles de la Terre jusqu’aux derniers combustibles. Et ce, au plus vite.
Il faut renouveler l’illusion que tout doit changer pour que tout continue de la même façon : faire que le monde entier s’agite pour que notre pauvre quotidien reste le même. Nous nous sommes égarés en chemin à force d’être éblouis.
Et un jour nous exploiterons l’énergie des volcans, la puissance des mers et des étoiles. C’est le grand défi du XXIe siècle : enrôler toutes les forces, y compris armées, pour que nous continuions à utiliser notre grille-pain.

Analyse très riche et documentée de l’histoire récente de l’exploitation énergétique, abordée dans son rapport au pouvoir, ce livre développe une critique implacable du modèle énergétique et social actuel, y compris de certaines illusions écologistes sur les énergies renouvelables.

===========

Histoire populaire des sciences Histoire populaire des sciences Clifford D. Conner L'échappée

Clifford D. Conner

Traduit de l’anglais par Alexandre Freiszmuth
Préface de Cédric Biagini et Guillaume Carnino

Nous connaissons tous l’histoire des sciences telle que nous l’avons apprise dans les manuels scolaires : comment, grâce à son télescope, Galilée démontra que la Terre n’est pas au centre de l’univers ; comment Newton découvrit l’existence de la gravité en voyant tomber une pomme…
Le récit traditionnel de cette épopée attribue à une poignée de grands hommes l’intégralité de ces découvertes.

Pourtant les sciences sont depuis toujours une œuvre collective. Ce livre raconte l’histoire des savoirs établis par les chasseurs-cueilleurs, les petits paysans, les marins, les mineurs, les forgerons et tant d’autres gens qui devaient assurer leur subsistance au contact quotidien de la nature. La médecine trouve son origine dans la découverte par les peuples préhistoriques des propriétés thérapeutiques des plantes. Les mathématiques doivent leur existence aux topographes, aux marchands, aux comptables et aux mécaniciens.

Au XIXe siècle, l’union du Capital et de la Science rompt cette évolution lente et équilibrée. Elle marque le coup d’envoi de la civilisation de la technoscience, dominée par les experts et obsédée par la puissance, l’efficacité, la rationalisation, l’accumulation et le profit. Comprendre ce basculement nous permet de saisir la nature de la société technologique dans laquelle nous vivons aujourd’hui.


Ça grésille encore dans le poteau (même quand la THT est coupée)

Posted: mai 15th, 2019 | Author: | Filed under: Infotour, Textes en français | Commentaires fermés sur Ça grésille encore dans le poteau (même quand la THT est coupée)


Le dvd sonore / livre Ça grésille dans le poteau est encore disponible pour les retardataires.

L’équipe des éditions Mère castor avait annoncé, il y a quelques mois, la sortie de l’ouvrage « Ça grésille dans le poteau » histoires de la lutte contre la ligne THT Cotentin Maine. Avec quelques articles encourageants parus dans la presse et un infotour de présentation de 11 dates dans le sud ainsi qu’un minitour dans l’est, nous avions envie de vous informer des suites de la diffusion de l’objet radiophonique.

S’il en est besoin, pour vos futurs soirées au coin du feu, comme un joli cadeau ou pour mettre dans la bibliothèque de votre village, il reste des dvd / livre disponibles du coté de la grange de Montabot, prêts à rejoindre vos chaumières.

Nous avons choisi de ne pas inonder vos boîtes mails de réclames et autres mots de relance et promos pour « vendre » l’ouvrage parce que nous préférons venir en parler, près de chez vous, afin de nous retrouver et de nous rémémorer les bons souvenirs de ces moments de lutte anti-THT.

Toutefois, si vous avez loupé notre passage, il est possible de trouver l’ouvrage radiophonique, son livre et le poster de skippy qui l’accompagne dans les lieux suivants :

Librairie Michèle Firk (Montreuil – 93), librairie Publico & librairie Quilombo (Paris 11e – 75), la Grange de Montabot (Montabot – 50), librairie Le Détour (Granville – 50), librairie Guillaume & le Brouillon de Culture (Caen – 14), Le Taslu (Notre-Dame-des-Landes – 44), librairie Plume(s) (Millau – 12), librairie Terra Nova (Toulouse – 31), Le Livre en fête (Figeac – 46), librairie Terre des livres & La Gryffe (Lyon – 69), L’Antigone (Grenoble – 38), L’hydre aux mille têtes & librairie Transit (Marseille)

Vous pouvez aussi le commander directement directement auprès de Mère Castor via :

merecastor arobase riseup point net

À l’automne dernier, 2 moments forts ont eu lieu en Mayenne et dans la Manche. Ils furent accompagnés de leurs lots d’anecdotes, d’émotions et de promesses de ne rien lâcher, que ce soit face à RTE ou face à cette société anxiogène et inégalitaire si contestée en ces temps troublés.

Nous envisageons donc, d’aller à la rencontre de nos futurs lecteur-trices / auditeur-trices pour de futurs moments d’échanges avec vous. Un prochain infotour dans l’ouest est prévu dans quelques semaines, avec notamment quelques dates en Bretagne du 14 au 19 juin 2019, et probablement d’autres à l’automne.

Afin de faciliter la manière de vous procurer «  Ça grésille dans le poteau », nous allons améliorer l’alimentation du site internet dédié aux éditions mère castor, ou vous pourrez retrouver les lieux de dépôts des ouvrages (librairies, bibliothèque d’espaces autogérés, infokiosk mobiles…), les dates de présentation et les articles de presse relatifs à l’ouvrage.

Ça se passe là : https://editionsmerecastor.wixsite.com/publications

……………………….

Nous vivons un moment assez crucial de lutte pour exister sans la surveillance et le contrôle intelligent de nos moindre faits et gestes, de nos rythmes et nos besoins, de nos déplacements, de la robotisation de la pensée et de vie augmentée.

Le vase déborde. La contrition opérée par les gouvernants ne s’arrête pas aux contrôles des masses, aux lois ségrégationnistes, liberticides et pourtant si libérales. il aura fallu que le facteur argent, ou plutôt raréfaction de la monnaie dans les portefeuilles, fussent-ils électroniques et virtuels, résonne comme l’impôt de trop et sonne la révolte des mal lotis.

Il semblerait donc que celles-ceux de ces coins oubliés et reculés de la France (on n’oubliera surtout pas les Dom-Tom) se soulèvent.

Déjà que trop « terrassés » et domestiqués par des projets des prédateurs capitalistes et hors sol, les plus destructeurs du vivants et des terres nourricières, les résistances se multiplient. Plus questions de se laisser berner par des bonimenteurs de joint-ventures venus de loin.
Il s’agit de dire non, maintenant.

Comme, à travers diverses histoires contées ou recueillies, nous racontons les aventures de gens de la périphérie, qui un jour ont décidé de prendre les choses en main, de mettre fin à l’apoplexie sourde, vécue trop souvent comme un sentiment isolé et honteux. L’appel d’air libère les âmes et les gestes. Les maltraité.e.s se regroupent, échangent, c’est un début de bouleversement qui scèle l’acte fondateur d’un mouvement de soulèvements qui mènera à un combat qui ne cherche qu’un résultat : faire reculer et destituer l’adversaire. Du moins au début.
Quelque soit l’issue, vécue par la lutte antitht comme un échec à la mise sous tension de la ligne, des « lignes » ont bougés.

Jusqu’à vivre comme bon nous semble, dans notre quotidien et contre la dépossession de nos vies.


28 avril à la Grange de Montabot : Pause sur le chantier pour se réunir

Posted: avril 16th, 2019 | Author: | Filed under: Assemblée, À la Grange de Montabot, Textes en français | Commentaires fermés sur 28 avril à la Grange de Montabot : Pause sur le chantier pour se réunir


Nous proposons donc de faire une petite pause sur le chantier qui se déroule du 24 au 30 avril 2019 à la Grange de Montabot afin de nous réunir, de faire un point sur les activités en cours, les activités annexes, les invitations ici (suite du monde, etc) et là (Landivisiau, Vent de Bure, Bure’lesque, etc).

DIMANCHE 28 AVRIL 2019 – 14h / 18h

Nous pensons parler notamment d’une proposition de départ groupé pour Vent de Bure (1er juin 2019), d’un Breizh Tour de l’objet radiophonique Ça grésille dans le poteaux (mi-juin 2019), des brassins de Nouzbi en cours et à venir, de la remise en route du fournil de la Pature, etc.

Nous reviendrons aussi surement sur l’actualité et les évènements qui se sont déroulés ces dernières semaines.

Pour celles et ceux qui n’auront pas pu venir mettre les doigts dans la glaise les jours précédents, ce sera aussi la possibilité de voir ce qu’il en est.

PS : contrairement aux ouvriers des gratte-ciels nous aurons pour préférence de nous réunir dans notre douillette salle d’activité.

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


Chantier collectif de Printemps à la Grange de Montabot du 24 au 30 avril 2019

Posted: avril 8th, 2019 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Textes en français | Commentaires fermés sur Chantier collectif de Printemps à la Grange de Montabot du 24 au 30 avril 2019


Les beaux jours sont de retour, faisant fleurir dans nos têtes tout plein d’idées pour faire vivre la Grange. Et ça tombe bien car il est temps pour le nouveau bâtiment de se faire une beauté !!

Pour ce premier chantier de l’année, on se rejoint du 24 au 30 avril afin de recouvrir l’extérieur du bâtiment d’un enduit à la chaux. Et si le coeur et le temps nous en dit, on le décorera de mille et une manières (pochoirs, incrustations, etc…).
À Prévoir : fringues crado, gants costauds et si possible du petit matos que l’on a jamais en trop (comme des pelles, des truelles, voire des brouettes, ..!).

Il y aura possibilité de dormir sur place (camping, sleeping), de se doucher, ainsi que de manger (tout apport de victuailles pour le petit déjeuner ainsi que des condiments sauront toujours régaler nos ventres affamés).
Une caisse prix libre sera également mise à disposition pour récolter vos participations aux frais de la semaine.

Enfin, pour se détendre après ces dures journées de labeur, quelques soirées viendront ponctuer la semaine :

 

En guise de prémices au chantier,

Mardi 23 avril à 18h30 : Restitution collective de l’arpentage du livre « Les amazones de la terreur » de Fanny Bugnon

« Durant le dernier tiers du XXe siècle, de nombreuses femmes rejoignirent les rangs d’organisations politiques violentes comme la Fraction armée rouge allemande, les Brigades rouges italiennes ou Action directe en France. Certaines tuèrent. Les médias surpris de cette violence féminine les appelèrent « amazones de la terreur » et créèrent pour elles une nouvelle catégorie, celle de la « femme terroriste ». Dans ce livre pionnier, croisant les mutations du militantisme de l’après-68 et l’essor de la deuxième vague féministe, Fanny Bugnon propose une réflexion de fond sur le sujet encore tabou de la violence politique des femmes et une étude sur les mouvements révolutionnaires radicaux qui offre des résonances très actuelles, en particulier avec l’engagement des femmes dans les attentats sur tous les fronts. »

Jeudi 25 avril à 20h30 : Projection du film « la Mort se mérite » des Mutins de Pangée

« Fils de prostituée, ancien plombier devenu perceur de coffre-fort pour s’extraire de sa condition sociale, incarcéré à plusieurs reprises, intellectuel et écrivain autodidacte, éditeur, ami de Michel Foucault avec qui il fonda le Comité d’Action des Prisonniers, figure de la contre-culture française des années 70 et co-fondateur du journal Libération, Serge Livrozet, 77 ans, ne regrette rien. »

 

Samedi 27 avril à 19h : Brunch de soirée et jeu de la ZAD.

Venez découvrir le jeu de société créé par les opposants de Notre-Dame-des-Landes qui met en scène les différents acteurs de la lutte sur la ZAD tout en grignotant ce que chacun.e aura apporté.

Dimanche 28 avril de 14 à 18 h : pause dans le chantier pour se réunir

Nous proposons une petite pause sur le chantier afin de nous réunir, de faire un point sur les activités en cours, les activités annexes, les invitations ici et là.  Nous pensons parler notamment d’une proposition de départ groupé pour Vent de Bure, d’un Breizh Tour de l’objet radiophonique Ça grésille dans le poteaux, des brassins de Nouzbi en cours et à venir, de la remise en route du fournil de la Pature, etc. Nous reviendrons aussi surement sur l’actualité et les évènements qui se sont déroulés ces dernières semaines.

Lundi 29 avril à 20h: Soirée crêpe / galettes et lecture (sulfureuse pour un enduit à la chau(d)!) à plusieurs voix du livre « Sachez que je n’attend rien de votre institution »

« Le 18 février 2017, à Bure, un cortège de 400 personnes attaque collectivement l’écothèque de l’Andra en faisant tomber ses grilles. L. est arrêté et inculpé de participation masquée à un attroupement, dégradation ou destruction des grilles et rébellion. Ce qui suit est la
retranscription précise de son procès, le 6 juin suivant, au tribunal de grande instance de Bar-le-Duc (Meuse). Une trentaine de personnes sont présents dans la salle pour le soutenir. »

Et en avant prémices du chantier, vous pouvez aussi venir à une soirée jeu qui se profile pour le samedi 20 avril 2019 à partir de 19h, pour qui est intéressé.e.s de venir partager ses jeux de société préférés et en découvrir d’autres, là aussi autour d’un brunch de soirée composé de tout que nous aurons apporté.

Afin de gérer au mieux l’accueil de tous et toutes, merci de nous indiquer vos présences envisagées par mail ou par tél :

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


23 & 24 février 2019 – Récits de luttes dans l’Espagne des années 70 : Arpentage, présentation et discussion

Posted: février 10th, 2019 | Author: | Filed under: Textes en français | Commentaires fermés sur 23 & 24 février 2019 – Récits de luttes dans l’Espagne des années 70 : Arpentage, présentation et discussion

« Le pari de l’autonomie – récits de lutte dans l’Espagne des années 70 »

 

Samedi 23 février 2019 – 16h

Partage de l’arpentage de Le Pari de le l’autnomie – Récits de luttes dans l’Espagne des années 70

Le livre a été partagé à la dernière réunion de la Grange entre les présent.e.s souhaitant arpenter.
Iels proposent leur retour de leur lecture ce 23 février 2019 à 16h autour d’un gouter à apporter.

 

Dimanche 24 février 2019 – 15h

Présentation et discussion autour du livre avec l’éditeur et co-traducteur du livre autour d’un gouter.

Confection de pâtisserie le dimanche matin, 9h .

Quelques mots sur le livre :

Regroupant différents textes et témoignages, ce livre revient sur le contexte de luttes qui a secoué aussi bien l’appareil franquiste vieillissant que la jeune démocratie chargée d’assurer une transition politique sans remous.
Grèves générales, comités d’usines, mutineries dans les prisons, mobilisations massives face à la répression, apparitions de groupes autonomes au sein des conflits et prises en main de la vie de quartiers : de l’exploitation salariée à la vie quotidienne, tout allait être remis en cause.

Dans une large mesure, ce mouvement refusait d’être dirigé. La méfiance envers toute forme de représentativité était la règle plus que l’exception. La solidarité, l’auto-organisation et l’action directe s’opposaient aux tentatives de récupération ou de prises de pouvoir menées par les partis et les syndicats.

A travers les récits et les analyses rétrospectives de plusieurs protagonistes de cette époque, ce livre participe au travail de mémoire et de transmission de l’histoire des luttes autonomes. Loin de toute nostalgie envers une période révolue, il offre des pistes de réflexion pour qui cherche aujourd’hui encore à se confronter au pouvoir sous toutes ses formes.

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


26 et 27 janvier : Arpentage et réunion à la Grange de Montabot

Posted: janvier 20th, 2019 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Inauguration, Textes en français | Commentaires fermés sur 26 et 27 janvier : Arpentage et réunion à la Grange de Montabot

Samedi 26 janvier 2019 – 18h

Partage de l’arpentage de Être forêts – Habiter des territoires en lutte

Nous avons été 8 à arpenter le livre de Jean-Baptiste Vidalou, à cheminer chacun.e sa partie pour en rendre compte ce soir et la partager chacun.e à sa manière autour d’un repas type « auberge espagnole ».

De la destruction des forêts, de leur réduction à une donnée économique voire à un amas de bois gênant le progrès, aux luttes s’y opposant et à l’intégration des un.e.s et des autres, quand iels n’en sont pas déjà issu.e.s, à cet environnement, lieu de vie, espace de création bref bien autre chose qu’une réserve de biosphère ou un puits de carbone… Toute la différence entre être forêts et vouloir la posséder ou la détruire.

 

Dimanche 27 janvier 2019 – 10h

Se réunir – Discuter – S’organiser

Quelques points prévus au menu des discussions, auxquels les ajouts seront bien évidemment bienvenus :
– Poursuite du travail sur la Grange que nous voyons, que nous voulons, etc en vue d’un texte ;
– Actualités des luttes d’ici d’ailleurs ;
– Cantines de la Grange (Festival Mutu à Montreuil, Dox’Art Festival à Hambye, Festival de l’asso Sexclame dans la Sarthe) ;
– Festival Bure’lesque des 9, 10 et 11 août 2019, Atomik Tour en amont (dans le coin mi-février), mais aussi l’idée de vacances meusiennes cette hiver pour profiter (mais pas que) d’un cycle de conférence dans le Grand-Est : Voyage vers un avenir non atomique. Sondage pour les vacances ski sur glaces ici ;
– Projet énergie de la Grange (éolienne, parc batterie, raccordement des panneaux solaires…). Sondage pour les dates de ce chantier énergéthique ici (montage éolienne) ;
– Soirées, discussions et autres joyeusetés à venir à la grange (dont la discussion reportée sur le Pari de l’Autonomie) ;
– Etc.

Quant au menu du repas du midi, il sera composé avec ce que chacun.e aura amené, en mode auberge espagnole.

Au plaisir de se voir ce WE !

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)