Use your widget sidebars in the admin Design tab to change this little blurb here. Add the text widget to the Blurb Sidebar!

BURE : la répression par la perquisition se poursuit !

Posted: décembre 3rd, 2018 | Author: | Filed under: Antirep, Textes en français | Commentaires fermés sur BURE : la répression par la perquisition se poursuit !

Double perquisition à Mandres-en-Barrois

https://bureburebure.info/wp-content/uploads/2018/12/mandres-1-640x480.jpeg

Ce lundi 3 décembre, deux domiciles ont été perquisitionnés à partir de 9h30 dans le village de Mandres-en-Barrois (à 3 km de Bure) dans le cadre de l’enquête qui vise à alimenter une hypothétique association de malfaiteur.euses. Chez une des personnes, 3 téléphones ont été saisis et le contenu d’un ordinateur a été copié. Chez l’autre, plusieurs téléphones, une tablette et un ordinateur ont été saisis par les gendarmes. Durant la matinée, des gendarmes ont coursé à travers le village des personnes qui étaient venues en soutien aux personnes perquisitionnées. Il n’y a pas eu d’interpellation et vers 12h30, les gendarmes étaient partis. Les flics ont fait savoir qu’ils souhaitaient auditionner une des personnes perquisitionnées.

__________________________________

Communiqué commun : Bure Zone Libre, CEDRA, EODRA (https://cedra52.jimdo.com/2018/12/03/bure-de-nouvelles-perquisitions-sur-des-habitant-es-historiques/) :

LE SCANDALE CONTINUE À BURE : NOUVELLES PERQUISITIONS SUR DES HABITANT.E.S HISTORIQUES !

Malgré une médiatisation importante de la répression à Bure et de l’acharnement policier et judiciaire subi par les opposant-es à Cigéo et habitant-es des villages, nous assistons ce matin à la poursuite du rouleau compresseur dans le silence, le mépris et l’indifférence.
À 9h du matin, deux personnes ont été perquisitionnées à Mandres-en-Barrois. L’un est un habitant historique qui est né dans le village et y vit depuis toujours, l’une y habite depuis plusieurs années et son engagement est connu. L’un pour sa participation supposée à un rassemblement non-autorisé, l’autre, déjà perquisitionnée par trois fois, l’a été dans le cadre de l’instruction pour association de malfaiteurs. Tout le matériel informatique et téléphonique de ces deux personnes a été saisi ou copié sur place par les enquêteurs.
À peine cinq jours après la décision négative de la Cour de Cassation sur la levée des contrôles judiciaires le 28 novembre (https://www.sortirdunucleaire.org/Controles-judiciaires-a-Bure-la-Cour-de-Cassation), et l’annonce par la Ligue des Droits de l’Homme de l’ouverture d’une commission d’enquête sur les violations des droits à Bure (https://www.ldh-france.org/bure-commission-denquete-de-la-ldh/)  les gendarmes reviennent impunément forcer les portes d’habitant.e.s et opposant.e.s au projet Cigéo, cherchant désespérément des preuves de culpabilité qui leur permettraient de remplir un dossier d’instruction en « Association de malfaiteurs » qui demeure décidément bien vide au regard des moyens considérables mis en oeuvre pour le remplir [https://www.liberation.fr/france/2018/11/14/bure-le-zele-nucleaire-de-la-justice_1692100].
Après deux agriculteurs déjà poursuivis par le passé pour outrage ou complicité dans l’occupation du Bois Lejuc [http://grandest.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=6157], ces perquisitions ciblent une nouvelle fois des personnes qui habitent le territoire et s’engagent contre ce projet d’enfouissement de déchets nucléaires qui ruinerait leur vie. Le simple fait d’habiter quelque part et de s’opposer à la destruction de son cadre de vie doit-il exposer à l’acharnement répressif et une possible inculpation ? « La lutte contre la poubelle de Bure doit être brisée à n’importe quel prix » disent des sources anonymes proches du dossier : la réalité sur le terrain de Bure l’illustre chaque jour davantage.
Après le maintien par la Cour de Cassation de contrôles judiciaires liberticides sur les personnes mises en examen dans le cadre de l’association de malfaiteurs, la stratégie d’asphyxie répressive de la lutte poursuit son déroulement, tel un impertubable rouleau compresseur : cette fois-ci ce sont des habitants historiques qui ont osé déposer des recours en justice contre l’Andra (pour protéger leur forêt communale), qui sont dans le viseur. Mais aussi des habitats historiques, comme la Maison de Résistance : ainsi le 5 décembre plusieurs personnes engagées dans l’association Bure Zone Libre, gestionnaire de la Maison de Résistance, sont convoquées à la gendarmerie dans le cadre de l’enquête pour « association de malfaiteurs ». Elles craignent comme les autres de se retrouver dans le collimateur débridé du juge d’instruction Kevin Le Fur et du procureur pyromane Olivier Glady [https://manif-est.info/Le-procureur-pyromane-477.html].
L’enquête d’instruction pour « association de malfaiteurs » légitime un cadre liberticide et punitif qui permet de tirer à vue sur tout ce qui remue [https://blogs.mediapart.fr/sauvonslaforet/blog/251018/bure-est-un-laboratoire-repressif], et d’attraper dans les mailles du filet toujours plus de personnes, de différentes sphères de la lutte. Alors même que des révélations médiatiques affirment que le dossier de 10 000 pages est bien inconsistant et que le Procureur Olivier Glady admet qu’il est possible « qu’à la fin il n’y ait pas assez d’éléments », l’enjeu réel de toute cette machinerie est-il de produire des preuves pour d’hypothétiques procès à venir au terme d’années de procédures coûteuses et infructueuses ou bien de mettre au pas un mouvement de lutte entier ? La peine, ici, c’est avant tout la procédure elle-même !
La répression à Bure est un feuilleton policier sordide où les atteintes gravissimes aux droits élémentaires des personnes se multiplient, où les idées, l‘engagement et la solidarité deviennent criminels.
Les autorités pensent-elles profiter des projecteurs braqués sur les gilets jaunes pour poursuivre l’offensive au long cours de l’écrasement des opposant-es ? Alors que les représentants des forces de police eux-mêmes déclarent être « débordés » dans la gestion des contestations inédites d’un gouvernement plus discrédité que jamais, ces perquisitions matinales montrent bien à quel point Bure reste une priorité d’Etat qui ne souffre, là encore, aucun « changement de cap ».
Nous sommes particulièrement écoeuré-es, les autorités continuent de dérouler le tapis rouge à notre colère. Que cela soit à Bure, ou partout ailleurs dans le pays !

25 novembre 2018 – 15h à la Grange de Montabot : Présentation et discussion autour d’un livre

Posted: novembre 20th, 2018 | Author: | Filed under: Textes en français | Commentaires fermés sur 25 novembre 2018 – 15h à la Grange de Montabot : Présentation et discussion autour d’un livre

« Le pari de l’autonomie – récits de lutte dans l’Espagne des années 70 »

Regroupant différents textes et témoignages, ce livre revient sur le contexte de luttes qui a secoué aussi bien l’appareil franquiste vieillissant que la jeune démocratie chargée d’assurer une transition politique sans remous.
Grèves générales, comités d’usines, mutineries dans les prisons, mobilisations massives face à la répression, apparitions de groupes autonomes au sein des conflits et prises en main de la vie de quartiers : de l’exploitation salariée à la vie quotidienne, tout allait être remis en cause.

Dans une large mesure, ce mouvement refusait d’être dirigé. La méfiance envers toute forme de représentativité était la règle plus que l’exception. La solidarité, l’auto-organisation et l’action directe s’opposaient aux tentatives de récupération ou de prises de pouvoir menées par les partis et les syndicats.

A travers les récits et les analyses rétrospectives de plusieurs protagonistes de cette époque, ce livre participe au travail de mémoire et de transmission de l’histoire des luttes autonomes. Loin de toute nostalgie envers une période révolue, il offre des pistes de réflexion pour qui cherche aujourd’hui encore à se confronter au pouvoir sous toutes ses formes.

Il nous sera présenté par l’un des traducteurs et éditeurs de l’ouvrage aux Éditions du Soufflet.

 

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


Les éditions Mère Castor ont un site tout beau tout neuf

Posted: novembre 12th, 2018 | Author: | Filed under: Appels et textes, Textes en français | Tags: | Commentaires fermés sur Les éditions Mère Castor ont un site tout beau tout neuf

Suite à la parution de leur première publication, Ça grésille dans le poteau, Histoires de la lutte contre la THT Cotentin-Maine, les éditions Mère Castor se sont dotées d’un site pour diffuser partout sur la toile la parole anti-atome !

Il contient notamment une présentation de l’ouvrage Ça grésille dans le poteau, les différentes manières de se procurer le livre-dvd, les épisodes en libre-écoute, les articles de presse qui en parlent, des liens vers des sites de lutte amis. Nous veillerons à mettre le site à jour au fur et à mesure.

Vous pouvez le visiter ici : https://editionsmerecastor.wixsite.com/publications et l’envoyer à tous vos proches ! Sans compter que Noël approche, et que vous connaissez certainement des gens qui aiment les histoires…

Au plaisir !

L’équipe des Recueils sonores
merecastor@riseup.net


Chantier participatif à la Grange de Montabot du 27 octobre au 4 novembre 2018

Posted: octobre 14th, 2018 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Textes en français | Commentaires fermés sur Chantier participatif à la Grange de Montabot du 27 octobre au 4 novembre 2018

Et voilà !
On y arrive !

Différents chantiers collectifs nous ont permis, en prenant de notre temps plutôt qu’en dépensant de l’argent (que nous n’avons d’ailleurs pas), de réaliser par nous mêmes des travaux .

Ils ont rendu possible l’entretien et l’aménagement de ce lieu d’accueil.

C’est ainsi que la Grange s’est dotée d’une salle d’activités, qui va vivre son dernier chantier d’envergure, cet automne 2018 !

Ce n’est sûrement pas le dernier chantier de la grange mais à l’issue de celui-ci nous disposerons d’un espace bien isolé, lumineux et … chauffable avec des brindilles et deux allumettes et bientôt prêt à accueillir des concerts en autonomie énergétique ! Bref le rêve !

Cette semaine du 27 octobre au 4 novembre, nous proposons donc de terminer l’isolation du toit avec insufflation de ouate de cellulose et la pose de notre « poêle » à bois.

Que vous ayez des savoirs-faire à prêter, envie d’aprendre à jouer du marteau, ou juste envie de passer nous voir, vous êtes les bienvenu.e.s !
 


 

Samedi 27 Octobre – 19h30

Auberge espagnole & Soirée cinéma : Le dossier Plogoff

Film reportage de François Jacquemain sorti en 1980 qui a été restauré par le collectif Synapse, lui permettant ainsi d’enjamber les décennies jusqu’à nous.

  

Lundi 29 Octobre 19h30

Auberge espagnole et soirée jeux de société

L’occasion de passer une soirée conviviale : n’hésitez pas à ramener vos jeux !

 

Jeudi 1er Novembre 18h30

Auberge espagnole et arpentage du livre Des femmes contre les missiles, de Alice Cook et Gwyn Kirk

L’ARPENTAGE
C’est avant tout une autre façon de lire : on se sépare physiquement un livre qu’on a choisi ensemble. Après avoir lu notre petit bout chacun.e de notre côté, on reconstitue ensemble le puzzle, chacun.e à notre façon, on discute de nos impressions, …
LE LIVRE
En 1981, sur fond de Guerre froide, des femmes organisent, autour de la base militaire de Greenham Common en Angleterre, un camp pacifiste pour protester contre la décision de l’OTAN de stocker des missiles nucléaires sur ce site. Par une série d’actions non-violentes directes à Greenham Common et à travers l’Angleterre tout entière, des femmes ont ainsi exprimé leur opposition à la guerre, au militarisme, à la violence, prenant le parti de la justice, de la paix, de la créativité, des échanges et de la joie.

Vendredi 2 novembre  19h

Apéro – repas à prix libre

LA PIÈCE
 Au début du 19ème siècle, Napoléon consomme beaucoup de « chair à canon », pour ces incessantes con-quêtes.
En octobre 1811, un sergent recruteur arrive dans le village d’Étretat et organise le tirage au sort des six gars de 18 ans qui doivent partir à la guerre.

Le village entier entier a les yeux rivés sur le chapeau qui contient les billets numérotés : qui tirera et deviendra un « mauvais numéro » ?

LA COMPAGNIE
Le collectif 1984 est une compagnie de théâtre-action belge. La démarche artistique privilégiée est la création collective. Celle-ci vise à donner à toute personne de s’exprimer sur scène. Les créations collectives sont donc autant d’aventures qui sans aucun doute, laissent des traces d’humanité sur les acteurs et les spectateurs. La compagnie espère que ces créations oeuvre modestement à transformer notre monde.

La grange de Montabot (50) est le fruit des dynamiques lancées lors des actions de novembre 2011 contre le train « CASTOR » à Valognes (transport de déchets nucléaires), et des moments forts de la lutte contre la ligne Très Haute Tension (THT) Cotentin-Maine (2011-2012).
Depuis quelques années maintenant nous cherchons à rendre ce lieu le plus autonome possible, mais aussi et surtout nous essayons de faire en sorte que cette grange soit le théâtre de nos envies, de nos échanges, de savoirs alimentés par les diverses rencontres, discussions et chantiers, de tout ce qui crée du lien, ainsi que par les moments de lutte que nous partageons ici et ailleurs.

Aujourd’hui la Grange c’est …
– un atelier bière proposé à la mutualisation et une houblonnière,
– une cantine en soutien aux luttes, et aux initiatives locales
– un espace de rencontres et d’élaborations politiques alternatives
– un territoire d’expérimentation de pratiques émancipatrices
– des arpentages de livres
– un infokiosque des luttes et une bibliothèque d’ouvrages (documents, analyses…)
– des chantiers divers de printemps ou d’automne…

ainsi que tout ce que les usagers peuvent vouloir y intégrer dans une dynamique collective.

Comme toutes nos activités, et évènements, le chantier du 27 octobre au 4 novembre est ouvert à toutes celles et tous ceux qui désirent venir y participer, échanger, apprendre, nous rencontrer, comploter… et se faire plaisir par des moments « détente » : projection, théâtre, lecture, jeux …

Pour mieux nous organiser, c’est cool de nous envoyer un petit mail ou un message tél en nous indiquant quand vous pensez venir.

 

https://antitht.noblogs.org/files/2017/05/situ.jpg

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


27 octobre : Projection de Le Dossier Plogoff à la Grange

Posted: octobre 12th, 2018 | Author: | Filed under: Textes en français | Commentaires fermés sur 27 octobre : Projection de Le Dossier Plogoff à la Grange

27 octobre 2018 – 19h30 – Grange de Montabot

À l’occasion du chantier participatif qui se déroule à la grange du 27 octobre au 4 novembre, nous proposons de nous retrouver à 19h30 ce samedi pour un repas auberge espagnole suivi de la projection du documentaire Le dossier Plogoff

Ce film reportage de François Jacquemain sorti en 1980 a été restauré lui permettant d’enjamber les décennies jusqu’à nous. En voici le Synopsis :

Fin des années 1970 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est mise au pas de la suprématie de l’énergie nucléaire et de son monde. Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles bretons.nes résiste encore et toujours à l’envahisseur et son projet de centrale. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de gardes mobiles des camps retranchés alentour. Ainsi, sans potion magique mais avec pierres, cris et recours administratifs, les habitants de Plogoff défient consciencieusement l’État Français. Dans Le dossier Plogoff, réalisé par François Jacquemain en 1980 et dépoussiéré par Synaps Collectif Audiovisuel en 2017, leurs gestes et leurs mots enjambent quelques décennies pour venir nous offrir une indispensable caisse de résonance aux luttes actuelles contre tous les saccages environnementaux. Ceux-là même qui, à Plogoff hier et ailleurs aujourd’hui, sont servis sur leur lit d’exactions diverses et perpétrés avec ferveur par les États et leurs fidèles nervis, comme autant d’offrandes au Dieu croissance.

 

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


21 octobre 2018 : Présentation des Recueils sonores contre la THT à la Grange

Posted: octobre 4th, 2018 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Textes en français | Commentaires fermés sur 21 octobre 2018 : Présentation des Recueils sonores contre la THT à la Grange

Grange de Montabot, dimanche 21 octobre à 12 h :

Et voilà, ils sont enfin sortis, ces Recueils sonores !

Ils vont pouvoir voyager au-delà des frontières normandes, voire même françaises ! Mais on tenait aussi à vous inviter à la grange de Montabot pour partager ce bel ouvrage collectif avec les personnes qui ont vécu toutes ces années de lutte.

C’est pourquoi, on vous invite le dimanche 21 Octobre, à 12h, à la grange de Montabot, lieu dit la Bossardière pour partager un repas à la mode auberge Espagnole.

On prépare un apéritif pour se mettre en bouche. Durant l’après midi, nous aurons le plaisir de discuter à bâtons rompus de ce qui s’est passé depuis quelques années maintenant de votre côté et du nôtre, autour de quelques gâteaux et boissons chaudes préparés par la cantine de la grange pour l’occasion.

On vous présentera, pour celles et ceux qui ne la connaissent pas encore, ce qui se déroule à la grange et autour depuis l’hiver 2012, date à laquelle nous avons commencé à habiter ce lieu autogéré et collectif.

Nous comptons sur votre présence pour que cette après midi soit une belle retrouvaille, un moment de joie pour se remémorer les belles heures de la lutte contre cette foutue ligne THT.

Amicalement.

L’équipe du livre dvd radiophonique « Ça grésille dans le poteau

———

Grange de Montabot, la Bossardière à Montabot (50),
route Percy-Montabot :

À gauche sur la route Percy-Montabot
1 km après le gros pylône ou,
en venant de Tessy :
2ème à droite après le bourg de Montabot

Montabot (50) à 9 km de l’A84 à hauteur de Villedieu les poêles (sortie 38)


Première tournée de présentation des recueils sonores dans le sud

Posted: septembre 22nd, 2018 | Author: | Filed under: Infotour, Textes en français | Commentaires fermés sur Première tournée de présentation des recueils sonores dans le sud

Dates et lieux de présentations des Recueils sonores :

Samedi 22 septembre 2018 :

St Victor et Melvieu (12) à l’occasion de la Fête du Vent – 15h30-17h à l’Amassada.

Mercredi 26 septembre 2018 :

Millau (12) – 20h à la librairie Plume, 16 Rue Saint-Martin.

Dimanche 30 septembre :

St Jean du Gard (30) – 16h30 au Local 66 Grand Rue

Mardi 2 octobre 2018 :

Montpellier (34)

Emission sur la radio L’Eko des garrigues dans l’après-midi (horaire à venir).

20h à la librairie Scrupules, 26 Rue du Faubourg Figuerolles.

Jeudi 4 octobre 2018 :

Toulouse (31) – Locaux de Canal Sud, 40 rue Alfred Duméril, (horaire à venir).

Dimanche 7 octobre 2018 :

Radio Zinzine 106.3 FM – Emission en direct vers 17h

Lundi 8 octobre 2018 :

Grenoble (38) – 20h au Centre social ‘tchoucar’, 38 rue d’Alembert.

Mardi 9 octobre 2018 :

Lyon (69) – 19h à la librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille.

Mercredi 10 octobre 2018 :

Trièves (38) – horaire et lieu à confirmer

Samedi 13 octobre 2018 :

Saint Étienne (42) – 16h à la Gueule noire.

Quoi de neuf depuis 5 ans par chez vous ?

C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre à quelques un-es lors de l’info tour sud qui arrive près de vos chaumières.

Il y a 5 ans, vous nous aviez peut être déjà rencontré.e.s, nous acteurs et actrices de la lutte contre la ligne THT Cotentin-Maine, lors de la présentation de cette lutte et du film “Remballe Ton Elek” qui l’accompagnait.

Depuis, la lutte continue, sous d’autres formes (la ligne THT a fini par être achevée et raccordée en Juin 2013) dans la Manche. L’assemblée anti nucléaire de l’ouest a continué d’exister pour porter ses griefs contre la construction de l’EPR de Flamanville en septembre 2016. Elle fut remplacée par des actions à partir du collectif de la grange de Montabot.

Car c’est depuis ce point d’ancrage dans le bocage vallonné du centre Manche que persistent les luttes. La grange de Montabot est depuis fin 2012, le lieu qui permet de continuer à élaborer des stratégies de luttes, à s’informer, à créer, à fêter… à se souvenir.

C’est depuis cet espace que l’idée de ne pas perdre la mémoire orale de la lutte anti-tht est née, et c’est en partant des constructions politiques de la grange de Montabot que nous vous proposons de parler de comment, pourquoi on en est arrivé à réaliser un objet radiophonique conséquent.

Car l’élaboration de cet ouvrage, reflète nos manières de pensées, de s’organiser, de partager et de s’autonomiser. Des notions de collectif, de débrouille, d’émancipation dans nos pratiques il sera question mais nous ne souhaitons pas tout dévoiler avant de voir ou revoir durant l’info tour.

L’équipe des Recueils sonores

https://editionsmerecastor.wixsite.com/publications
merecastor@riseup.net


Sortie des Recueils sonores contre la ligne THT Cotentin-Maine !

Posted: septembre 19th, 2018 | Author: | Filed under: Infotour, Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur Sortie des Recueils sonores contre la ligne THT Cotentin-Maine !

Enfin ! Après cinq longues années d’aventures, les Recueils sonores sur la lutte contre la ligne THT Cotentin-Maine sont sortis, sous l’oeil bienveillant des éditions Mère Castor !

Vous allez pouvoir vous replonger dans l’univers de la clé à molette, parcourir les routes de la Manche et de la Mayenne, écouter les voix de celles et ceux qui se sont acharnés contre RTE de 2005 à 2013.

Nous vous invitons donc à découvrir ce qui est devenu une série radiophonique en cinq épisodes, accompagnée d’un livre et d’un poster, et intitulée “Ça grésille dans le poteau – Histoires de la lutte contre la THT Cotentin-Maine”.

Il a commencé à circuler et il y a 600 exemplaires, donc il n’y en aura pas pour tout le monde… Il est disponible à la Grange de Montabot, espace collectif d’organisation né de la lutte anti-THT, ainsi que dans quelques librairies et lieux amis.
Nous vous informerons des points de ventes sur ce site. Vous pouvez également y trouver les épisodes en libre écoute.
Il est aussi possible de le commander en envoyant un mail à merecastor@riseup.net en nous précisant votre adresse et le nombre d’exemplaires désirés.

On en profite pour remercier à nouveau toutes les personnes qui ont contribué à cette aventure. En espérant qu’elle entretiendra le souvenir de moments de lutte intenses et la rage de se battre collectivement contre ce qui nous pourrit la vie.

Spéciale dédicace à toutes celles et ceux qui luttent aujourd’hui, de Bure à l’Aveyron, de la Zad aux banlieues, des migrants aux cheminots, des chômeurs aux étudiant-e-s.


Une tournée de présentation se prépare, donc si vous connaissez des lieux qui auraient envie d’accueillir les recueils et recueillants pour une soirée, faites-nous signe !

On cherche aussi des radios qui souhaiteraient diffuser la série.

A très bientôt.

L’équipe des Recueils sonores
https://editionsmerecastor.wixsite.com/publications
merecastor@riseup.net
 
 

Dates et lieux de présentations des Recueils sonores :

Samedi 22 septembre 2018 :

St Victor et Melvieu (12) à l’occasion de la Fête du Vent – 15h30-17h à l’Amassada.

Mercredi 26 septembre 2018 :

Millau (12) – 20h à la librairie Plume.

Mardi 2 octobre 2018 :

Montpellier (34) – 20h à la librairie Scrupules

Jeudi 4 octobre 2018 :

Toulouse (31)horaire & lieu à confirmer

Lundi 8 octobre 2018 :

Grenoble (38) – 20h au Centre social ‘tchoucar’, 38 rue d’alembert.

Mardi 9 octobre 2018 :

Lyon (69) – 19h à la librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille.

Samedi 13 octobre 2018 :

Saint Étienne (42) – 16h à la Gueule noire.