Use your widget sidebars in the admin Design tab to change this little blurb here. Add the text widget to the Blurb Sidebar!

NON À L’EXPULSION DE L’AMASSADA – RTE DÉGAGE !

Posted: octobre 8th, 2019 | Author: | Filed under: Actions décentralisées, Appels et textes, Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur NON À L’EXPULSION DE L’AMASSADA – RTE DÉGAGE !

Les forces de l’ordre ont débarqué ce matin dès 5h30, le 8 octobre, sur la commune de Saint Victor et s’acharnent à détruire ce qui a fait la vie du hameau libre de l’amassada. Gardes mobiles, tractopelles et blindés sont sur place et prennent pas à pas les lieux à renfort de lacrymogènes, de drône, d’hélicoptère sous la houlette de la préfète, qui s’est dépechée sur place.

Depuis juin 2018, les propriétaires de terres convoitées par la société RTE (Réseau de Transport d’électricité, filiale de EDF) sont sous le coup d’une procédure d’expropriation en vue de l’implantation d’un poste de transformation électrique, un méga monstre de transfo, chantre du nouveau marché mondial de l’électricité : à la fois carrefour des autoroutes éléctriques et noeud central de fermes éoliennes dispersées sur tout le plateau des Causses.

Ce poste montre combien cette électricité dite renouvelable n’est pas produite pour les besoins, notamment locaux, mais pour mettre sur le marché de l’énergie la production de tous ces aérogénérateurs.
Il concentre aussi les capacités des implantations capitalistes en général et relatives à la production d’énergie plus particulièrement à s’imposer aux dépends et contre les populations


RTE est devenu propriétaire des terres le 12 février 2019 contre la volonté des propriétaires et de la commune libre de l’amassada, qui avait ordonné à l’automne passé par un tribunal populaire l’exil de la juge des expropriations.

Dans le même temps, soit 5 an après les débuts de l’Amassada, une occupation permanente s’est installée, affichant la détermination des opposant.e.s à ne pas se laisser piétiner par la collusion de RTE avec l’état. Elle a tenu jusqu’à ce jour, malgré diverses pressions juridiques, y compris illégales et la condamnation de personnes pour occuper les terres de l’Amassada, illégitimement acquises par RTE.

Parce que l’expulsion de l’Amassada ne pourra pas se faire sans réaction de tou.te.s les opposant.e.s aux lignes THT et à RTE, de tou.te.s les opposant.e.s à la folie productiviste des promoteurs énergétiques que cette énergie soit fossile, fissile ou repeinte en vert.

Toucher à l’Amassada, c’est répandre la colère partout où on lutte contre RTE et les responsables du désastre climato-capitaliste en cours.
Nous appellons à une riposte immédiate et prolongée dans le temps contre l’expulsion des terres et des habitants de la plaine à St Victor et Melvieu
Soyons imaginatifs et déterminés, chacun depuis son lieu, son collectif.
Peu importe ou nous nous trouvons, RTE, ses collaborateurs, ses pylônes et son réseau intelligent sont attaquables partout de tout temps et pour longtemps jusqu’à son écroulement.

Mettons fin à la numérisation, à la gouvernance voyeuriste sur nos vies, à la domestication et la marchandisation du temps, de nos énergies, à la prédation écolo-compensatrice sur nos territoires.

DECONNEXION !

Tract soutien contre expulsion amassada à imprimer


Sortie des Recueils sonores contre la ligne THT Cotentin-Maine !

Posted: septembre 19th, 2018 | Author: | Filed under: Infotour, Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur Sortie des Recueils sonores contre la ligne THT Cotentin-Maine !

Enfin ! Après cinq longues années d’aventures, les Recueils sonores sur la lutte contre la ligne THT Cotentin-Maine sont sortis, sous l’oeil bienveillant des éditions Mère Castor !

Vous allez pouvoir vous replonger dans l’univers de la clé à molette, parcourir les routes de la Manche et de la Mayenne, écouter les voix de celles et ceux qui se sont acharnés contre RTE de 2005 à 2013.

Nous vous invitons donc à découvrir ce qui est devenu une série radiophonique en cinq épisodes, accompagnée d’un livre et d’un poster, et intitulée “Ça grésille dans le poteau – Histoires de la lutte contre la THT Cotentin-Maine”.

Il a commencé à circuler et il y a 600 exemplaires, donc il n’y en aura pas pour tout le monde… Il est disponible à la Grange de Montabot, espace collectif d’organisation né de la lutte anti-THT, ainsi que dans quelques librairies et lieux amis.
Nous vous informerons des points de ventes sur ce site. Vous pouvez également y trouver les épisodes en libre écoute.
Il est aussi possible de le commander en envoyant un mail à merecastor@riseup.net en nous précisant votre adresse et le nombre d’exemplaires désirés.

On en profite pour remercier à nouveau toutes les personnes qui ont contribué à cette aventure. En espérant qu’elle entretiendra le souvenir de moments de lutte intenses et la rage de se battre collectivement contre ce qui nous pourrit la vie.

Spéciale dédicace à toutes celles et ceux qui luttent aujourd’hui, de Bure à l’Aveyron, de la Zad aux banlieues, des migrants aux cheminots, des chômeurs aux étudiant-e-s.


Une tournée de présentation se prépare, donc si vous connaissez des lieux qui auraient envie d’accueillir les recueils et recueillants pour une soirée, faites-nous signe !

On cherche aussi des radios qui souhaiteraient diffuser la série.

A très bientôt.

L’équipe des Recueils sonores
https://editionsmerecastor.wixsite.com/publications
merecastor@riseup.net
 
 

Dates et lieux de présentations des Recueils sonores :

Samedi 22 septembre 2018 :

St Victor et Melvieu (12) à l’occasion de la Fête du Vent – 15h30-17h à l’Amassada.

Mercredi 26 septembre 2018 :

Millau (12) – 20h à la librairie Plume.

Mardi 2 octobre 2018 :

Montpellier (34) – 20h à la librairie Scrupules

Jeudi 4 octobre 2018 :

Toulouse (31)horaire & lieu à confirmer

Lundi 8 octobre 2018 :

Grenoble (38) – 20h au Centre social ‘tchoucar’, 38 rue d’alembert.

Mardi 9 octobre 2018 :

Lyon (69) – 19h à la librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille.

Samedi 13 octobre 2018 :

Saint Étienne (42) – 16h à la Gueule noire.


Nuit noire 2.0, la Nouzbi qui déboulonne.

Posted: décembre 22nd, 2016 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Actions décentralisées, Sous les lignes | Commentaires fermés sur Nuit noire 2.0, la Nouzbi qui déboulonne.

nuitnoire

Bière brune déboulonnante à prix libre

Prix conseillé : 3€ la bouteille, une cornière de pylône ou son équivalent en boulons (16 à 20 pièces).

thtboulons

 

 

 


Le Camping autogéré de la manif de Flamanville

Posted: septembre 12th, 2016 | Author: | Filed under: Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur Le Camping autogéré de la manif de Flamanville

Accès au Siou-Camping :

Attention, le fléchage vers le camping étant intermittent, il est préférable de connaître les directions. D’autres parts, des contrôles de gendarmerie, véhicules et passagers, sont quasi-systématique à l’approche du camping.

–> Rejoindre HELLEVILLE sur la D37 (route Les Pieux – La Hague). À HELLEVILLE suivre SIOUVILLE-HAGUE au rond-point. Une fois arrive.e.s à la petite siouville, prendre à gauche, et encore sitôt à gauche, le camping se trouvera alors… sur la gauche, à quelques centaines de mètres, au lieu-dit la petite lande.

D’autres accès sont possibles, cf carte ci-dessous.

–> Du site du rassemblement, Suivre HELLEVILLE (D4). Une fois arrive.e.s à la petite siouville, prendre à droite, puis tout droit au stop, le camping se trouvera alors… sur la gauche, à quelques centaines de mètres, au lieu-dit la petite lande.

–> Pour revenir du site du rassemblement au camping dans la nuit du 1er octobre, un convoi pédestre, avec accompagnement radiophonique (munissez-vous de votre poste radio à pile et d’une frontale) pour ne pas faire trop de bruit, devrait vous permettre de ne pas vous perdre dans la nuit et de rejoindre vos pénates avec la possibilité pour les motivés d’apprécier le son des René Binamé qui joueront à notre arrivée.

SituationCamping

AfficheCamping

    Après Valognes, on n’a guère eu l’occasion de se retrouver sur un grand rassemblement antinucléaire dans le cotentin. Alors que des menaces réelles planent sur la Zad et que le commencement des travaux s’annonce sur Bure, la manif du 1er octobre est un rendez-vous fort et symbolique à ne pas manquer. Nous voyons ce moment comme l’occasion d’ouvrir un autre front et de multiplier les attaques envers des gouvernements obstinés à défendre l’économie capitaliste contre la volonté des populations. Comme on sera au plus près du chantier du réacteur EPR, l’envie ressort de rebondir sur cette manif pour se retrouver et se doter d’ambitions plus offensives et internationales dans les temps à venir.

D’ici deux ou trois ans, le chantier sera bien loin d’être fini. Et ce n’est pas parce que la construction de l’EPR est déjà pas mal avancée, qu’il est trop tard pour le bousculer et le mettre à mal. Il reste toujours deux réacteurs en fonctionnement à faire arrêter… définitivement. ..et des trains déraillent et un centre de retraitement de déchets nucléaire, et des camions, et un arsenal militaire et…) Contrairement aux luttes antinucléaires des années 70-80 (opposition à la construction des centrales ), L’EPR ne se situe pas sur un nouveau site mais déjà sur le site existant de Flamanville, ce qui modifie forcément les possibilités d’interférence sur un tel chantier.

Le contexte militaro-policier actuel et l’état d’urgence prolongé forcent à se mettre à table pour voir quelles formes de rassemblements sont encore possibles, quelles formes d’opposition on doit inventer ou réinventer . Partir ainsi sur la perspective de faire un camp d’ampleur massive, dans les deux ans à venir, implique de se familiariser avec le terrain, de se revoir à nouveau, et que ca résonne outre manche. Outre les autoroutes de l’énergie en train de se développer entre la Manche et l’Angleterre dans la perspective de nouveau réacteur ERP à Hinkley Point, ca semble aller de soi qu’il faut dépasser la problématique française et tenter de créer un front antinuc’ ou une lutte transmanche. Tout comme on se rend bien compte que la politique migratoire ne concerne pas qu’un seul pays, la lutte et la solidarité ne s’arrêtent pas aux frontières.

Le CAN-Ouest, le collectif d’organisation de la manif du 1er octobre, a donné l’opportunité à d’autres collectifs, dont la grange de Montabot, de s’occuper d’un camping à la sauce autogérée, et le faire exister en parallèle de leur évènement.

On a aussi envie de porter des discussions, d’intensifier des rencontres au-delà d’une grande marche, de faire rejaillir une lutte de terrain contre l’EPR et le nucléaire dans le cotentin.

Même si on a hâte de déambuler au travers de la grosse manifestation , on a plus de curiosité que de marcher le long des grilles du chantier. D’autres ballades sont à prévoir, sortez couverts et équipés…contre la pluie manchoise.

PanneauProgrammeCampingOn a commencé à défricher un programme qui reste modulable et complétable.

On discutera, on parlera de perspectives mais on voudrait aussi se balader ensemble, se pousser à aller jeter un œil sur les lieux. La visite parle d’elle-même, sans grand discours, et avec éloquence de l’horreur locale. Voilà, ce qu’on propose ou du moins l’amorce de ce qui est proposé ; comme ca ne tient pas qu’à nous, on compte évidemment sur le renfort des gens qu’ont la dalle après le mouvement social, et ce pour avoir un impact à partir du 1er octobre et jusqu’à l’extinction des centrales et surtout de leurs responsables. VENEZ !

ProgrammeCamping


Brève de pique-nique

Posted: septembre 17th, 2015 | Author: | Filed under: Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur Brève de pique-nique

Le dimanche 13 septembre 2015, une trentaine de personnes se sont retrouvées sous le soleil normand pour un joyeux pique-nique au pied d’une maison à moins de 100 mètres de la ligne THT, mise en vente par Rte. Appelé par l’association Population sous tension, ce rendez-vous avait pour but de mettre en évidence ce que Rte évite d’ébruiter : à savoir revendre pour une bouchée de pain les maisons qu’il avait racheté au moment de la construction de la ligne pour des raisons de risques sanitaires.

DSC05203p DSC05218p DSC05215p DSC05217p

Une petite balade digestive a permis au promeneurs et promeneuses de constater qu’un pont de l’autoroute ainsi que l’une de ces maisons avaient reçu un petit ravalement de façade. Une idée astucieuse pour mettre des bâtons dans les roues des vendeurs, notaire inclu, à qui ça n’a pas l’air de poser de problèmes de gérer la vente de ces maisons. Des tracts dénonçant ces tractations ont été laissés sur les vitres. Rte, des gens t’ont a l’oeil, et ne te laisseront pas besogner en silence !

DSC05201p DSC05194p

En parlant d’idées, une boite avait été mise à disposition lors du pique-nique pour y déposer en tout anonymat des propositions d’action afin de mettre fin à la revente de ces maisons. Des plus irréalisables aux déjà réalisées, en passant par ce qui ne devraient tarder à être appliquées, voici un petit panneau reprenant la quasi-totalité des idées récupérées en fin d’après-midi :

PanneauDidees

À noter que tant la rédaction que la diffusion de ces petits papiers trouvés au fond de la boite à idée n’est pas de la responsabilité de l’association Population sous Tension.

D’autre part, dans les quelques papiers qui n’ont pu être reproduit sur ce panneau, faute de place, l’un préconisait fortement à quiconque viendrait à envisager d’appliquer une de ces propositions de mettre des gants et de passer tous ses ustensiles à l’acétone avant usage.

 

Des piques niqueurs et niqueuses


Réunion publique contre le nouveau projet de THT en Cotentin

Posted: décembre 8th, 2014 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur Réunion publique contre le nouveau projet de THT en Cotentin

JEUDI 11 DÉCEMBRE 2014, 20h à la Grange de Montabot (50)

Réunion publique pour discuter de la nouvelle ligne THT et envisager une mobilisation pour le 19 décembre 2014 autour d’un diner auberge espagnol (chacun.e amène de quoi manger à partager).

VENDREDI 19 DÉCEMBRE 2014 à Saint Lô (50)

* Réunion pas publique de présentation et de concertation du projet à 14H30 par RTE.
* Proposition de mobilisation contre ce projet à 14h à discuter ce jeudi 11.

RTE projette donc de construire une nouvelle ligne THT dans le Cotentin sous couvert CarteLigne320000Vd’un projet hydrolien au large du Raz Blanchard. Mais il s’agit bien d’une nouvelle autoroute de l’électricité pour interconnecter les différents pays européens, avec une liaison Cotentin-Angleterre en 320 000 V avec une capacité de 1,4 GW (production d’un EPR environ) dénommée FAB. FABuleux, non ?

Selon RTE, [l]a nouvelle interconnexion FAB permet d’accompagner la transition énergétique des deux pays en garantissant le raccordement des énergies renouvelables existantes et en projet de part et d’autre de la Manche.

Pour EDF, dont RTE est la filiale, il est question d’un EPR qui n’en finit pas de se construire à un bout de la ligne et de deux autres qui en sont au terrassement de l’autre côté de la ligne et donc de la Manche. À chacun sa vision du renouvelable…

Comme toujours et comme pour la ligne Cotentin Maine, RTE se targue de concertation. Le projet est bouclé, tout juste si le calendrier des travaux n’est pas décidé. Il est donc temps pour discuter au sens de RTE, c’est à dire présenter ce qu’ils feront que les populations soient d’accord ou non, tout en prenant soin de recueillir les avis de celle-ci, ainsi va leur démocratie.

Nous proposons d’en discuter autrement, autour d’un repas auberge espagnole, pour envisager et discuter notamment de ce que nous pourrions faire le 19 décembre 2014 à AireEtudeLigne320000VSaint Lô, mais aussi tout au long du premier trimestre 2015 où RTE se propose de présenter son projet et les travaux envisagés de manière publique cette fois dans l’aire d’étude que RTE se propose de valider ce 19 décembre, laquelle concerne 22 communes.

Histoire de bien s’informer, il est préférable de s’imprégner de la littérature de RTE sur le sujet.

La Grange de Montabot se trouve à la Bossardière sur la commune de Montabot, face au Chefresne.

Pour la rejoindre, c’est à gauche sur la route Percy-Montabot 1 km après le gros pylône, et donc à droite 1km avant le pylône si on arrive de Tessy en direction de Percy. Du marquage au sol indique l’intersection.

À jeudi.

pylones [@] riseup.net


13 décembre 2014 – MANIF. CONTRE LA THT, LE NUCLÉAIRE & SON MONDE

Posted: novembre 27th, 2014 | Author: | Filed under: Sous les lignes | Commentaires fermés sur 13 décembre 2014 – MANIF. CONTRE LA THT, LE NUCLÉAIRE & SON MONDE

Dans le cadre de l’opposition à la THT dans la vallée de la Haute durance.

MANIFESTATION CONTRE LA THT,LE NUCLÉAIRE & SON MONDE Samedi 13 Décembre 2014 à 11h à Embrun près de l’Office du Tourisme (Place du Gal Dosse)

suivie d’une assemblée et d’un pique-nique partagé

Nous nous opposons à la THT parce que c’est l’artère de l’énergie nucléaire parce que le nucléaire c’est la guerre et le cancer parce que des alternatives existent parce que cela va massacrer toujours plus la vallée parce que lutter nous rend plus fort-e-s et plus solidaires parce qu’il n’y a que l’État et les patrons qui s’en frottentles mains parce que nous pouvons empêcher leurs projets !

Le projet de lignes à Très Haute Tension avance petit à petit. Un pylône design en démo à L’Argentière, La Déclaration d’Utilité Publique signée par les ministres et la prefecture, des piquets de repérages qui poussent ça et là…

PylonesHauteDuranceL’État et Réseau de Transport d’Électricité pensent avoir gagné la partie et pouvoir bousiller un peu plus la vallée, mais c’est sans compter les habitant-e-s de la vallée et des alentours, leurs ami-e-s, toutes celles et ceux qui ne veulent pas voir ce projet se réaliser et qui mettront à la fonderie leur “beau pylône design tout neuf” !

Sous prétexte de modernisation, on nous vend de nouvelles lignes THT pour continuer de tisser le réseau européen de transport de l’énergie nucléaire. C’est clair, seul le nucléaire peut fournir une énérgie assez puissante pour alimenter les réseaux de 225 000 à 400 000 volts sur des milliers de kilomètres. Ces lignes ont été multipliées depuis quelques années et partout, elles ont croisé résistances et déboulonnages : que ce soit dans le Cotentin et le Maine pour distribuer la production du futur réacteur EPR ou en Catalogne pour exporter le nucléaire jusqu’au sud de la méditerrannée. On pouvait penser qu’après Fukushima, le nucléaire batterait de l’aile, mais pas du tout ! La France le développe et l’exporte un peu partout : centrales EPR à Flamanville et en Chine, centrale expériementale ITER prévue pour 2020 à Cadarache, THT partout…

Il faudra donc apprendre à vivre partout avec un dosimètre et une combinaison ? Sans oublier que le nucléaire civil est indissociable du militaire : que ce soit dans la production ou la recherche les deux sont étroitements liés. Pas de bombe atomique sans centrale, pas de centrale sans bombe atomique.

Ici, ce projet qui va défigurer encore plus la vallée devrait permettre de rabouter de futurs lignes en augmentant la puissance transportable entre la Provence et la Maurienne : des THT relieraient les centrales du Rhône à la Maurienne et la Maurienne à l’Italie. La boucle serait ainsi bouclée, la toile de RTE enserre tout les territoires. Ce quadrillage de lignes devrait aussi servir à transporter l’électricité produite par la future centrale à bois E-ON de Gardanne qui elle se nourrira du bois des fôrets du Sud-Est : des Cévennes aux Hautes-Alpes, en passant par la Provence.

Coupes rases en perspectives ! Et puis, on pense aussi au projet dévastateur du TGV Lyon-Turin qui s’il est achevé un jour devrait être très gourmand en énergie…

FACE À LA THT, AU NUCLÉAIRE ET SON MONDE : NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE NI EN HAUTE DURANCE, NI AILLEURS

notht05 arobase riseup.net


Dimanche 11 mai – Stand de la Grange de Montabot à la brocante du Chefresne

Posted: mai 7th, 2014 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Sous les lignes, Textes en français | Commentaires fermés sur Dimanche 11 mai – Stand de la Grange de Montabot à la brocante du Chefresne

affiche-brocante2legerL’assemblée de lutte antinucléaire & antiTHT et la Grange de Montabot seront présent à la brocante du Chefresne ce dimanche 11 Mai à partir de 7h du mat’.

Pour continuer à impliquer la grange de Montabot dans le paysage vallonné du canton de Perçy, on s’est dit qu’on se lancerait bien dans un vide-grenier de soutien pour proposer  fringues, objets divers, et autres surprises, le tout à prix libre ou presque (la bouteille de jus de pomme de soutien à la lutte est à prix fixe)PrixLibre

Du soutien financier pour faire avancer les travaux et à la vie à la grange, pour mieux accueillir les gens sur place, pour faire perdurer l’assemblée anti nucléaire de l’ouest, pour que de nouvelles rencontres puissent se créer.

Tous les trucs à vendre seront donc à prix libre et on prépare quelques lots surprises et de quoi casser la croute aussi.

Pour que cette journée, sous le signe du vent apparemant, se passe dans la bonne humeur, on vous invite à passer nous voir bien sûr, à nous filer un coup de main le temps de partager une bollée ou pour un peu plus longtemps pour que l’on ait le temps de retrouver des connaissances croisées durant la lutte anti THT dans le coin.

Allez, à dimanche !