Use your widget sidebars in the admin Design tab to change this little blurb here. Add the text widget to the Blurb Sidebar!

HAUTES ALPES, samedi 31 janvier 2015 – Soirée THT : La tension monte !

Posted: janvier 26th, 2015 | Author: | Filed under: Assemblée, Infotour, Sous les lignes, Textes en français | No Comments »

CHATEAUROUX LES ALPES
salle des fêtes – 17h30

Dans la continuité de la manifestation du 13 décembre 2014 contre la THT, le nucléaire et son monde qui s’est déroulé à Embrun (05) dans la vallée de la Haute Durance, des Collectifs de la vallée en lutte et les Rions de Soleil invitent à  une

ASSEMBLÉE DE VALLÉE

afin de réunir les différents collectif locaux, se coordonner,  échanger et agir, imaginer les suites de la lutte,  etc.

L’assemblée sera précédée de la projection de THT : Remballe Ton Elek!, film de la lutte contre la ligne THT Cotentin-Maine (de la Manche à la Mayenne), et sera suivi d’un concert à suivre en dégustant des pizzas.

Pour plus d’information : notht05 arobase riseup point net

 

 

affich31blight


AVEYRON, samedi 24 janvier 2015 – Inauguration de l’Amassada

Posted: janvier 20th, 2015 | Author: | Filed under: Textes en français | No Comments »

Affiche A3-24def

L’Amassada est cette jolie cabane érigée sur les terres convoitées par RTE pour son méga-transformateur de St Victor et Melvieu, dans l’Aveyron. C’est un symbole de la détermination des habitants de Saint-Victor et de tout l’Aveyron à s’opposer aux projets mégalo de Zone Industrielle de l’Électricité (Plus d’info sur le transfo ici) .

Pour celles et ceux qui luttent là-bas,

L’amassada, comme premier chantier, comme première incarnation physique du mouvement de lutte contre le transformateur et les aérogénérateurs, n’est pas une manifestation symbolique. Elle constitue un rempart puissant, un obstacle de bois, de tôles, de chair et de rêves face à l’avancée de leur désert. Elle nous donne un toit pour nous assembler, pour nous organiser et pour avancer ensemble. Un abri pour les palabres, les repas, les stratégies et les chants. Un espace pour esquisser une vie bien différente de celle promise par RTE. Elle est notre affirmation commune : le transformateur ne se fera pas !

L’amassada est solidement ancrée dans cette terre et cette culture, mais ses fenêtres sont grandes ouvertes sur le monde. Elle est fille de la bergerie de la Blaquière sur le Larzac et sœur du potager collectif du Sabot de Notre-Dame-des-Landes ; elle est la complice des « presidio » italiens du Val Susa, ces cabanes construites par les opposants à la ligne TGV Lyon-Turin pour défendre leurs terres convoitées par la mafia des aménageurs. Nous avons avec nous ces habitants des territoires qui un peu partout résistent, nous avons avec nous les tracteurs, les tritons et les oiseaux, les dizaines de milliers d’opposants aux projets nuisibles. L’amassada se construit au sein d’un mouvement historique de protestation, capable de s’arroger des victoires et de redonner l’espérance. Ce sera un lieu de combat et de liberté, un lieu qui sera celui de tous, sans clés ni serrures. Il nous appartient maintenant d’imaginer ensemble comment et de quoi le peupler, quelle chaleur y installer pour que la marque de notre détermination y demeure indélébile, pour qu’il abrite, dans quelques années, les souvenirs de nos victoires !

Le 24 janvier : Lo cremalh de l’Amassada (la crémaillère, l’inauguration)

Est prévue une grande journée de discussion, de musique et de danse, co-organisée avec l’association Plateau Survolté, pour inaugurer l’Amassada. Le programme provisoire est le suivant, toutes les bonnes volontés et les idées sont les bienvenues pour enrichir cette journée.

L’après-midi sur le site :

14h00 : Inauguration officielle, discours, pot de la lutte et de l’amitié, coupure du ruban !

14h30 : Table ronde sur le transformateur et l’éolien industriel

16h30 : Table ronde sur les luttes contre les grands projets nuisibles (ZAD, NO TAV…)

Soirée à la salle des fêtes de Saint-Victor :

18h30 : Apéritif en musique

19h00 : Repas

21h00 : Bal traditionnel et occitan avec La Talvera

Possibilité d’arriver dès le matin : Un rendez-vous est fixé à 9h00 à la salle des fêtes de Saint-Victor. avec formation de différentes équipes pour finaliser la préparation (cuisine, espaces, fléchage, installation) avec un repas sorti du sac à partager le midi.

Le vendredi 23 janvier 2015, 14h  : Chantier de finition pour que l’Amassada soit fin prête pour son inauguration.


La carte d’accès au site

Infos et contacts : douze.noblogs.org / douze arobase riseup.net


Appel à perturber les réunions de concertation de la troisième ligne T.H.T.

Posted: janvier 12th, 2015 | Author: | Filed under: Sous les lignes, Textes en français | No Comments »

Version de l’appel pour impression (pdf)

Trop c’est trop !appel FAB recto

RTE projette de construire une nouvelle ligne THT dans la Manche.
Ce projet, dénommé FAB (France-Aurigny-Grande Bretagne), dont 25 km seront enterrés dans le nord Cotentin, impactera une aire d’étude de 22 communes entre Siouville et Bricquebec.

Selon RTE, la nouvelle interconnexion FAB permet d’accompagner la transition énergétique des deux pays en garantissant le rac- cordement des énergies renouvelables existantes et en projet de part et d’autre de la Manche. Sous couvert d’un projet hydrolien au large du Raz Blanchard, il est question en fait d’un EPR qui n’en finit pas de se construire à un bout de la ligne et de deux autres qui en sont à l’étape du terrassement de l’autre côté la Manche. À chacun sa vision du renouvelable…

Il y a à peine 2 ans, la lutte contre la ligne T.H.T. Cotentin Maine faisait rage. Nous n’avons jamais cessé de dénoncer l’achat des consciences et des problèmes inhérents aux lignes T.H.T., le passage en force de RTE et de l’État, le modèle de société sécuritaire et liberticide que l’on subit chaque jour. Nous avons beaucoup appris durant cette résistance. Nous avons montré qu’il était possible d’enrayer le dispositif de pseudo concertation par le blocage de leurs réunions, d’attaquer les infrastructures électriques, de déjouer la surveillance des gendarmes, de nous défendre collectivement face à la répression et leur injustice.

Depuis, des rencontres se sont nouées, des batailles ont été gagnées, des brèches se sont ouvertes, un lieu pérenne à Montabot permet de se réunir et d’inventer ensemble et autrement des perspectives joyeuses et déterminées. Nous sommes plus nombreu-ses-x, plus aguerri-e-s et plus déterminé-e-s que jamais à vouloir mettre en échec ce nouveau réseau électrique. Il est nécessaire de montrer qu’il y a une population qui ne s’est jamais résignée, subissant déjà le passage de 2 lignes T.H.T. aériennes.

Alors que comme toujours, RTE se targue de concertation, nous appelons à bloquer le processus des réunions publiques pour cette nouvelle ligne THT. En effet, le projet est bouclé, c’est tout juste si le calendrier des travaux n’est pas déjà décidé. Ces réunions sont une farce puisque RTE n’a que faire des désirs des habitant-e-s et n’a que le souci de faire passer ses tentacules électriques qui lui génèrent des bénéfices monstres.

C’est pourquoi, il est nécessaire de mettre en échec dès maintenant leur processus de concertation. Cela permettra de tisser la toile de la contestation et de mettre des bâtons dans les roues de RTE alors même qu’elles ne tournent pas encore. En créant des liens avec les communes impactées, nous imposerons, en rendant la lutte populaire et large, un rapport de force. A Bure, par exemple, le processus d’enquête publique a été suspendu grâce à la détermination des opposant-e-s au projet CIGEO (enfouissement des déchets radioactifs) à ne pas laisser les réunions se tenir. Ils ne pourront pas se targuer d’une « pseudo légitimité démocratique » !

Seule la lutte paie, plus que jamais : RTE fout le camp !

RDV avec vos casseroles, sifflets et tout matériel adéquat pouvant nuire au bon déroulement de leur mascarade.

     GROSVILLE                                                                                         L’ETANG-BERTRAND
Lundi 19 janvier à 19h                                                                          Mercredi 21 janvier à 19h
(Salle communale, 3 rue de l’église)                                                      (Salle polyvalente, Le Bourg)

LES PIEUX                                                                                      SIOUVILLE-HAGUE
Mardi 20 janvier à 19h                                                                      Jeudi 22 janvier à 19h
(Salle Paul Nicolle, place Saint-Clair)                                     (Salle Marcel Jacques, place des Tamaris)


3 & 4 janvier 2015 à la grange de Montabot (50) : bière et assemblée !

Posted: décembre 31st, 2014 | Author: | Filed under: Assemblée, À la Grange de Montabot | No Comments »

Dimanche 4 janvier 2015, 10 h

Assemblée antinucléaire et anti-THT :

Voeux2015Il sera surement question des différentes oppositions aux lignes THT et à leurs gigantesques postes de transformation : Liaison France-Grande Bretagne (FAB), Traversée de la vallée de la Haute Durance, Transfo sur les plateaux de l’Aveyron qui ont fait l”objet de contestation en décembre 2014. Mais aussi, du projet de lignes THT pour alimenter le cimetière des déchéts nucléaires (CIGÉO) de Bure, du projet qui fait toujours l’objet de vives opposition dans le Nord, etc.

Au menu, il y aura aussi les infos quant aux mobilisations du côté de Bure, le recueil sonore auprès de personnes impactées par la ligne Cotentin-Maine (militant-e-s, riverain-e-s), la répression qui ne s’arrête jamais, et de la préparation pour un évènement à la grange à la mi-mai 2015.

Mais avant cela :

Samedi 3 janvier 2015, 10 h

* Mise en bouteille de la bière brassée début décembre, avis aux amateurs et amatrices !

* Fin du raccordement du chauffe-eau.

Samedi 3 janvier 2015, LE SOIR !

Si notre foie nous l’autorise, nous festoierons le début de l’année 2015. Ramenez vos restes de réveillon !

Au plaisir de se retrouver

 Déjeuner en mode auberge espagnole, apportez vos bons petits plats !

montabot arobase riseup point net / pylones arobase riseup point net / tél : zero6 51 67 94 44

(La Grange de Montabot, la Bossardière –
à gauche sur la route Percy-Montabot 1 km après le gros pylône)

Et si vous êtes plus proche de l’Aveyron que du côté de la Manche, l’Amassada continue son implantation sur le site prévu par RTE pour le poste de transformation de Saint Victor-et-Melvieu (12) :Chantier collectif d’épiphanie samedi 3 janvier. Début des travaux à 11h00 ! (Deux chantiers pourront être menés de front : le bardage des deux murs restant et la couverture du toit. Pour manger à midi : soupe et auberge espagnole. L’amassada attend vos plus belles galettes des rois.). Plus d’infos sur le blog : http://douze.noblogs.org/

 


Petit récit de la manifestation contre la THT à Embrun (05)

Posted: décembre 29th, 2014 | Author: | Filed under: Sous les lignes, Textes en français | No Comments »

- CONTRE LA THT, LE NUCLÉAIRE & SON MONDE –
le Samedi 13 Décembre 2014 :

PYLONE

Suite à l’appel pour une manifestation contre la THT, le nucléaire et son monde environ 300 personnes se sont réunies à Embrun ce samedi 13 Décembre 2014.

L’appel à manifester lancé par quelques individus avait été relayé par des collectifs, des coordinations, des associations de la vallée, de Briançon, de Gap et d’ailleurs.

Un tour a été fait dans le centre d’Embrun. Il y avait de nombreuses pancartes, banderoles où on pouvait lire “Qui sème les volts, récolte la révolte”, “Nos montagnes valent mieux que leurs profits”, “150.000 V, 225.000V, 400.000 V : qui dit mieux ? RTE”. Une pancarte faisait le lien avec les luttes contre la THT et le nucléaire dans le Cotentin, il y avait aussi des drapeaux de la lutte contre le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin (No Tav) et des drapeaux, banderoles de différents collectifs comme Alpi Libre, de la coordination contre les projets nuisibles à Gap ou d’associations comme Sortir du Nucléaire Hautes-Alpes. On pouvait entendre des chansons détournées comme “RTE, tu m’auras pas !” ou des slogans comme : “THT : la tension monte”, “RTE dégage : résistance et sabotage”, “En l’air ou bien sous terre on négociera rien. La THT y’a vraiment pas moyen !”, “Dans la vallée de Haute-Durance, la THT ne passera pas, la THT on sabotera”, “THT, ni ici, ni ailleurs !”

La manifestation a été suivie d’une soupe partagée sur la place de départ. Il y a eu des prises de paroles de collectifs, d’associations ou d’individus. On aussi a entendu parler de la lutte contre la centrale à bois E-On de Gardanne, de la lutte contre le projet de Center Parcs de Roybon, d’un rendez-vous à Bussoleno ce mercredi à 17h30 en solidarité avec des prisonniers-ères de la lutte No TAV (le rendu de leur procès sera donné ce jour : le procureur a requis 9 années de prisons[1]).

Une assemblée a ensuite eu lieu sur la place afin de discuter des suites à donner à cette manifestation et à la lutte contre la THT, le nucléaire et son monde.
Des collectifs locaux se reforment dans la vallée.
Il y aura aussi une soirée le samedi 31 janvier à Châteauroux-les-Alpes avec la projection d’un film sur la lutte contre la THT et le nucléaire dans le Cotentin[2], une assemblée, une soupe et un concert.

Cette petite journée fut vraiment belle : pas mal de monde, beaucoup de rencontres, d’échanges. La détermination et la solidarité s’installe face à la déclaration d’utilité publique du projet de ligne à très haute tension et au monde qui va avec.

En partant de la place, on pouvait lire sur le sol : “THT, la tension monte !

Pour être tenu-e au courant des prochaines assemblées, des événements publiques, pour contacter des collectifs locaux :
notht05 chez riseup.net

Notes
[1] https://nantes.indymedia.org/articles/30737
[2] http://antitht.noblogs.org/


RASSEMBLEMENT à Saint Lô, le 19 décembre 2014, 14h, à la préf !

Posted: décembre 18th, 2014 | Author: | Filed under: Sous les lignes, Textes en français | No Comments »

Une troisième PYLONE

ligne T.H.T.  

Trop c’est

trop !

RTE projette de construire une nouvelle ligne THT enfouie dans la Manche.

Ce projet, dénommé FAB. (France-Aurigny-Grande Bretagne), dont 25 km seront enterrés dans le nord Cotentin, impactera une aire d’étude de 22 communes entre Siouville et Bricquebec

Sous couvert d’un projet hydrolien au large du Raz Blanchard, et de nous faire avaler leur transition énergétique, il s’agit en fait d’une nouvelle autoroute de l’électricité pour interconnecter les différents pays européens.

Cette liaison Cotentin-Angleterre n’est que le symbole de l’envahisseur qui écrase tout sur son passage pour engraisser quelques oligarques et leurs grosses fortunes.

RTE n’a que faire des désirs des habitants et n’a que le soucis de faire passer ses tentacules électriques qui lui génèrent des bénéfices monstres. FAB-uleux, non ? Faramineux oui ! Coût de leur supercherie : 250 millions d’euros !

Il y a à peine 2 ans, une lutte contre la ligne T.H.T. Cotentin Maine faisait rage, en dénonçant l ‘achat des consciences et des problèmes inhérents aux lignes T.H.T., le passage en force de RTE et de l’état, le modèle de société sécuritaire et liberticide que l’on subit chaque jour. Nous avons beaucoup appris durant cette résistance. Nous pouvons faire reculer la gouvernance policière, (de plus en plus menacée à ce jour), attaquer les infrastructures électriques (qui contrôlent et irriguent toutes les strates de l ‘état et de son économie), en déjouant la surveillance des gendarmes, anticiper en enrayant le dispositif de pseudo concertation par le blocage de leurs réunions, nous défendre collectivement face à la répression et leur in-justice.

Depuis et sur ces formes de résistance, des rencontres se sont nouées, des batailles ont été gagnées, des brèches se sont ouvertes, un lieu pérenne permet de se réunir et d’inventer ensemble et autrement des perspectives joyeuses et déterminées,. Nous sommes plus nombreux, plus aguerris et plus déterminés que jamais à vouloir mettre en échec ce nouveau réseau électrique. Car il s’agit de le dénoncer de là où nous vivons, nous sommes solidaires des habitants directement concernés par le projet de ligne. Il est nécessaire de montrer qu’il y a une population qui ne s’est jamais résignée, subissant déjà le passage de 2 lignes T.H.T. aériennes.

Mettre en échec dès maintenant leur processus de concertation, qui est à nouveau un leurre car tout a déjà été réglé dans les couloirs des ministères, permettra de tisser la toile de la contestation et de mettre des bâtons dans les roues de RTE alors même qu’elles ne tournent pas encore .En créant des liens avec les communes impactées, nous imposerons, en rendant la lutte populaire et large, un rapport de force.

Seule la lutte paie, nous sommes déterminés à leur dire : non c’est non.

Plus que jamais : RTE fout le camp !

 

une population sous tensions et leurs complices


Contre le Méga-transformateur de Saint Victor (12)

Posted: décembre 9th, 2014 | Author: | Filed under: Sous les lignes, Textes en français | No Comments »

Plus d’infos sur le blog : http://douze.noblogs.org/

affiche21Ralenti par quatre ans de lutte administrative et juridique, RTE persiste à vouloir imposer son méga-transformateur sur 7 hectares de terres agricoles près du village de Saint-Victor, qui lui, n’en veut pas. Mais il ne s’agit pas seulement d’un transformateur. En réalité, cet ouvrage – et les lignes à très haute tension qui y seraient reliées – est nécessaire au projet pharaonique d’implantation d’un millier d’éoliennes industrielles dans la région. La multiplication de ces mâts de 120 mètres de haut sur toutes les crêtes du Rouergue saturerait en effet rapidement le transformateur déjà existant de Melvieu. Ce nouvel édifice est donc le cheval de Troie de la création d’une vaste zone industrielle de l’énergie dans le sud-Aveyron.
L’enquête publique est désormais imminente. Nous ne sommes pas dupes de cette « consultation ». De l’extension du camp militaire du Larzac, aux centrales nucléaires de Golfech ou Plogoff, pour chaque projet d’envergure, les déclarations d’utilité publique sont toujours obtenues et même s’il faut, pour cela, passer outre l’unanime opposition des habitants et de l’opinion publique. L’utilité publique n’est, en ce domaine, que celle des promoteurs, et « l’enquête », qu’une étape de plus à valider par RTE pour réaliser son projet.
Il serait donc vain de croire pouvoir influencer son résultat, puisque de cette mascarade ne sortira qu’un feu vert au transfo, quand bien même tous les « enquêtés » seraient contre. En revanche, RTE ayant besoin de cette validation pour entamer ses travaux, il est donc de première importance de saisir ce moment pour en faire une intense période de mobilisation contre le projet. Si l’enquête publique est la voix du « Oui au transfo », il nous incombe de faire résonner celle du NON.
NON, nous ne voulons pas de cette Zone Industrielle Électrique, qui de transfo en aérogénarateurs (éoliennes industrielles) en passant par ses lignes THT 400.000 volts menace de rendre invivable toute notre région. Nous n’en voulons pas, ni ici, ni ailleurs.
Les luttes de Notre-Dame-des-Landes ou de Sivens nous ont appris qu’il était parfois possible de stopper la mise en œuvre de grands projets nuisibles, dès lors qu’un combat déterminé, juste et populaire est mené. A Saint-Victor, nous n’allons pas attendre que les travaux et les expropriations commencent pour rendre concret notre refus. Nous avons donc décidé de construire dès aujourd’hui un lieu dévolu à la lutte. Un lieu où se réunir, où s’organiser, où accueillir des sympathisants. Un lieu d’où puisse grandir le mouvement. Un lieu autour duquel planter des arbres, cultiver des jardins qui matérialise très concrètement le désir de continuer à habiter sur ce territoire, à vivre sur cette terre et donc de les défendre. Ce lieu nous allons le bâtir tous ensemble sur les terres convoitées par RTE, il sera riche de la vie que nous défendons, et fort de notre conviction : le transfo ne se fera pas !

Nous vous invitons à une première journée de construction et d’installation
le dimanche 21 décembre à partir de 10 heures sur le site de “la plaine”
.
Un fléchage sera réalisé depuis le terrain de foot de Saint-Victor. N’hésitez pas à amener du matériel : palettes, tôles, poutres, chevrons, planches etc. Un repas sera prévu à midi.

L’affiche est disponible en bonne qualité ici : Affiche

Le tract est disponible là : Tract 21 décembre


Réunion publique contre le nouveau projet de THT en Cotentin

Posted: décembre 8th, 2014 | Author: | Filed under: À la Grange de Montabot, Sous les lignes, Textes en français | No Comments »

JEUDI 11 DÉCEMBRE 2014, 20h à la Grange de Montabot (50)

Réunion publique pour discuter de la nouvelle ligne THT et envisager une mobilisation pour le 19 décembre 2014 autour d’un diner auberge espagnol (chacun.e amène de quoi manger à partager).

VENDREDI 19 DÉCEMBRE 2014 à Saint Lô (50)

* Réunion pas publique de présentation et de concertation du projet à 14H30 par RTE.
* Proposition de mobilisation contre ce projet à 14h à discuter ce jeudi 11.

RTE projette donc de construire une nouvelle ligne THT dans le Cotentin sous couvert CarteLigne320000Vd’un projet hydrolien au large du Raz Blanchard. Mais il s’agit bien d’une nouvelle autoroute de l’électricité pour interconnecter les différents pays européens, avec une liaison Cotentin-Angleterre en 320 000 V avec une capacité de 1,4 GW (production d’un EPR environ) dénommée FAB. FABuleux, non ?

Selon RTE, [l]a nouvelle interconnexion FAB permet d’accompagner la transition énergétique des deux pays en garantissant le raccordement des énergies renouvelables existantes et en projet de part et d’autre de la Manche.

Pour EDF, dont RTE est la filiale, il est question d’un EPR qui n’en finit pas de se construire à un bout de la ligne et de deux autres qui en sont au terrassement de l’autre côté de la ligne et donc de la Manche. À chacun sa vision du renouvelable…

Comme toujours et comme pour la ligne Cotentin Maine, RTE se targue de concertation. Le projet est bouclé, tout juste si le calendrier des travaux n’est pas décidé. Il est donc temps pour discuter au sens de RTE, c’est à dire présenter ce qu’ils feront que les populations soient d’accord ou non, tout en prenant soin de recueillir les avis de celle-ci, ainsi va leur démocratie.

Nous proposons d’en discuter autrement, autour d’un repas auberge espagnole, pour envisager et discuter notamment de ce que nous pourrions faire le 19 décembre 2014 à AireEtudeLigne320000VSaint Lô, mais aussi tout au long du premier trimestre 2015 où RTE se propose de présenter son projet et les travaux envisagés de manière publique cette fois dans l’aire d’étude que RTE se propose de valider ce 19 décembre, laquelle concerne 22 communes.

Histoire de bien s’informer, il est préférable de s’imprégner de la littérature de RTE sur le sujet.

La Grange de Montabot se trouve à la Bossardière sur la commune de Montabot, face au Chefresne.

Pour la rejoindre, c’est à gauche sur la route Percy-Montabot 1 km après le gros pylône, et donc à droite 1km avant le pylône si on arrive de Tessy en direction de Percy. Du marquage au sol indique l’intersection.

À jeudi.

pylones [@] riseup.net